"Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas" (Lao-Tseu)
El Golfo, le lac vert, les contrastes du paysage

Le Lago Verde à Lanzarote

Contrastes et vue imprenable

On peut aisément visiter le Lago Verde à Lanzarote (El Golfo), playa Montaña Bermeja, Los Hervideros et les Salines de Janubio en une seule matinée ou après-midi. En effet ces sites touristiques se trouvent sur la mêle route (la LZ-703).

Le Lago Verde est l’attraction n°1 du village d’El Golfo. Arrêt incontournable des circuits touristiques de Lanzarote, on s’y arrête pour admirer le fabuleux Lac Vert. Le chemin qui y mène longe une plage de sable noir où la mer vient s’échouer souvent avec fracas. Ici on se rend bien compte que l’on est en plein milieu de l’océan.

Au bout du chemin, en contre-bas, se dévoile enfin le Lago Verde. Les contrastes sont saisissants : la couleur vert intense du lac (due à la présence de phytoplancton) tranche clairement avec le sable gris-noir qui l’entoure, avec le ciel souvent très bleu, et les dégradés bleus-verts de l’océan en mouvement.

Sur le chemin du retour on croisera quelques marchands ambulants vendeurs de pierres ; si certaines sont des olivines, la plus grandes parties ne sont pas originaires de l’île.
Pourquoi alors ne pas partir soi-même à la recherche de la précieuse pierre ?

Les touristes se précipitent pour admirer le Lago Verde
Les touristes se précipitent pour admirer le Lago Verde

Le Lago verde à Lanzarote en résumé

  • En premier lieu découvrir le village d’El Golfo
  • Contempler ensuite sur la plage l’océan qui se déchaine
  • Graver dans sa mémoire les contrastes du Lago Verde à Lanzarote
  • Partir à la chasse à l’Olivine à playa Montaã Bermeja
Lago Verde
Lago Verde
La plage et la mer déchainée à El Golfo
La plage et la mer déchainée à El Golfo
Maison de pêcheur à El Golfo
Maison de pêcheur à El Golfo

L’Olivine

Entre El Golfo et Los Hervideros, on part à la recherche de l’Olivine, route LZ-703, en s’arrêtant à Playa Montaña Bermeja, magnifique plage de sable noir. Il suffit de chercher au bord de l’eau la verte pierre. Rapidement on apprend à la repérer et on cherche chaque fois à en trouver une plus belle ou une plus grosse. Une fois le désir de chasseur de pierres assouvi, le mieux est pourtant de laisser son butin sur place, comme une promesse d’y revenir un jour.

Reprendre la route vers Los Hervideros
Reprendre la route vers Los Hervideros
Contrastes
Booking.com

Laisser un commentaire

À propos

Extraomnes, écologie du corps, écologie du coeur, écologie de l'esprit, à propos

Derniers articles